le site officiel de christophe bertrand
  accueil  |  BIO  |  COMPETITION  |  MEDIA  |  PARTENAIRES CONTACT  
Menu
Ajouter ce site aux favoris
Accueil
Team
Compétition
Communiqués de presse
Calendrier
Moto
Fan-Club
Structure  
Location   
Vente        
Média
Galerie de photos
Vidéos
Revue de presse
Downloads
Championnat AMA
Galerie de photos
Partenaires
Contact
Nous contacter
Facebook

Flux RSS
Interview Christophe Bertrand - Pré-saison 2008
Salut Tof, dirigeant de PME, coach pilote aux Etats-Unis, team manager d'un team officiant dans 4 championnats, tu as une curieuse conception de la retraite, non ?

la société de produits pétroliers, c'est mon gagne pain. Et la course c'est mon anti-dépresseur. L'arrêt brutal de ma carrière n'a pas et n'est toujours pas facile à digérer. C'est parti d'une feuille blanche avec Lio et les choses ont évolué sans réels objectifs mais avec je pense beaucoup de rigueur.

"Back to racing", le Strike Racing a manifestement décidé de passer la vitesse supérieure pour la saison 2008 en signant 3 pilotes et non des moindres et en retournant à tes dernières amours, c'est-à-dire le mondial supermoto ! Tu avais encore des choses à prouver en temps que team manager ou " nostalgie quand tu nous tiens " ?

Les choses se sont faites naturellement, je n'ai pas cherché à avoir autant de pilotes mais l'image dégagée par l'équipe durant la saison 2007 a poussé certains pilotes (+/-15) à faire appel à mes services pour la saison 2008. J'ai pesé le pour et le contre et cela débouche sur une équipe de 3 pilotes de pointe (Gilles, Eric et Lio) et quelques jeunes pilotes qui reçoivent également un support en parallèle. Je n'avais rien à prouver à qui que ce soit en tant que Team manager, à la base je devais juste conseiller Lio sur les courses et basta ! J'ai, apparemment, un crédit d'ex-pilote qui me permet de discuter et de représenter nos partenaires plus facilement et surtout de franchir les étapes plus rapidement.

Quels sont tes objectifs pour le team cette année et quel bilan tires-tu de la saison 2007 ?

Les objectifs sont simples : Lio passe en S2 et devra absolument franchir un cap très important cette saison tant en ce qui concerne la vitesse, que le physique et technique en ayant en point de mire le Top 15 et pour cela, il pourra compter sur Gilles. Gilles aura lui des buts très précis, le TOP5 en mondial, la victoire aux Masters de Bilstain pour ouvrir la saison et la victoire au Superbiker de Mettet. Ce n'est pas plus compliqué. Concernant Eric, je pourrai compter sur son expérience et sa régularité pour nous représenter en tête du peloton en championnat de Belgique et championnat de France, idem pour le Superbiker de Mettet où il est déjà monté 6 fois sur le podium dont une victoire.

Vivre la course derrière les rails de sécurité, pas trop dur quand on a du stopper net sa carrière sur blessure ?

C'est évidemment difficile à accepter mais le fait d'être toujours dans la course de manière active me permet d'éprouver et ressentir l'adrénaline que j'avais depuis plus de 25 ans. Chaque chose a une fin mais c'est aussi le début d'une nouvelle aventure. En tant que pilote, j'avais toute une équipe autour de moi et maintenant, je suis la cheville ouvrière de l'équipe.

Revenons sur cette fameuse blessure, où en es-tu au aujourd'hui ?

J'ai subi 5 opérations du poignet droit et 2 du poignet gauche. Le droit pose énormément de problèmes car l'implant artificiel qui m'a été posé ne se fixe pas dans l'articulation et une nouvelle intervention avec blocage partiel devrait peut-être se faire dans les prochains mois afin de diminuer les douleurs et peut-être reprendre une vie un peu plus dynamique. Ce qui est certain, c'est que cette chute à Chimay a été une terrible " punition "

Meilleur et pire souvenir 2007 ?

Mon meilleur souvenir restera le week-end de Mettet dans son ensemble avec la mise en place d'une structure plus importante, de nouveaux partenariats, la venue de mon pilote américain Robert Loire, les résultats consistants de Lio et Robert et une ambiance de folie durant les 3 jours. Certainement un week-end inoubliable au vu du travail réalisé pour arriver à ce résultat. La finale du championnat d'Europe en Grèce et bien entendu la finale du championnat US en Californie ont également étés de grands souvenirs notamment grâce aux moments d'après courses !!! Le pire souvenir restera sans aucun doute l'épreuve du Championnat d'Europe de Busca où j'ai bien faillit jeter l'éponge vu le niveau de pilotage de Lio, flirtant avec le 0 tout le week-end.

Peux-tu nous dire un petit mot sur chacun de tes pilotes et comment tu appréhendes le fait de travailler avec eux cette année ?

Il n'y a pas vraiment d'appréhension mais plutôt une certaine fierté de pouvoir proposer une si belle équipe après 1 saison d'existence. Lio est évidemment mon petit protégé, on a démarré l'aventure ensemble en partant de rien et quoiqu'il arrive, il restera mon point de départ. On oublie jamais la 1ère fois… Lio doit prendre conscience de ses capacités et arrêter de douter, c'est devant que cela se passe et il aura toutes les cartes en mains pour que cela marche, à lui de bosser. Gilles devrait évidemment être le porte drapeau de Team, j'attends beaucoup de lui sur l'ensemble de la saison. Il est hyper doué et fait très peu d'erreurs, le tout sera de voir comment il se comportera sur les circuits plus rapides du mondial où il devra faire face à de vrais adversaires, il va falloir qu'il se fâche mais lui aussi sera très bien encadré donc on peut s'attendre à du tout bon, c'est-à-dire le top 5 en mondial, les victoires aux Masters de Bilstain et au Superbiker de Mettet. . S'il me fait cela, il méritera les félicitations du jury !!!! Quant à Eric, c'est un pilote sans surprise avec un max d'expérience vu son " grand âge " mais qui peut me gagner des courses sur le championnat de France et toujours viser le titre en Belgique. A eux 3, c'est un peu un Dream Team à la Belge.

Husaberg, ta marque fétiche, t'a proposé un nouveau challenge en te demandant de coacher Robert Loire pour le championnat AMA, une belle expérience humaine qui sera reconduite en 2008 ou ta nouvelle implication en mondial SM sera-t'elle incompatible avec l'engagement que cela représente ?

C'était une opportunité qui m'a été proposée en 2007 et qui s'est soldée par un podium final au championnat des USA, ce que n'avait jamais fait ni le pilote, ni Husaberg donc contrat rempli. Mais au-delà des résultats, j'ai ouvert d'autres horizons et rencontré des personnes qui nous permettront certainement de tenter à nouveau l'aventure en 2008 dès que l'occasion se présentera car la relation avec la famille Loire a dépassé le stade de la relation pilote-coach. Lio a eu l'occasion de réaliser le rêve de rouler là-bas à 19 ans, Gilles l'aura certainement et si c'est possible les 2 y seront en 2008.

Tu as fait tes premiers pas de team manager avec Lionel "The Rider", est-ce fondamentalement à l'opposé du métier de pilote et y trouve t'on les mêmes satisfactions ?

J'ai toujours fait les choses " à fond ", que ce soit en temps que pilote, dans mon boulot. Ce que je fais, je le fais en me donnant au maximum. Je suis un éternel insatisfait, perfectionniste et lorsque les choses se passent comme l'année dernière, le fait de permettre à des pilotes d'atteindre leurs objectifs est une grande satisfaction.

Tant qu'on parle de Lionel, quel bilan tires-tu de sa saison 2007 et que penses-tu de sa marge de progression ?

Lio a progressé très vite en début de saison et puis au eu un passage à vide où aurait dit qu'il avait peur de mal faire avant de se reprendre en fin de saison. Il doit évidemment s'améliorer à tous les niveaux mais la base est bonne et si les choses se déroulent comme je le pense, il devrait franchir un cap important cette saison et le gamin devrait devenir un homme.

Comme pas mal d'anciens sportifs de haut niveau, j'ai entendu dire que tu t'étais découvert une récente passion pour les breuvages alcoolisés à base de jus de raisin. Quel tour de taille considères-tu comme étant l'idéal à atteindre ?

L'idéal est de me faire plaisir sans devoir changer ma garde-robe. :-)

Pour terminer, que peut-on te souhaiter pour 2008 ?

Qu'à la fin novembre 2008, on se retrouve tous pour se féliciter du travail accompli, avec des résultats et des pilotes au top et de nouveaux objectifs pour 2009 grâce à l'arrivée massive de nouveaux partenaires mais là je rêve peut-être. Je voudrais surtout un poignet droit qui me permette de partager à nouveau ma passion avec mes pilotes mais derrière un guidon…